Concrètement, la salle de spectacle de la Madeleine a été retenue afin d'envoyer un signal positif au monde de la nuit. Deux écoles, l'Institut des Arts et métiers et l'Institut De Mot-Couvreur, ont aussi été sélectionnées en raison des ateliers de travaux pratiques qui s'y déroulent.

Au rayon horeca, c'est le restaurant Chez Léon et le café Roy d'Espagne qui bénéficieront de cet accompagnement. Le Palais du Midi, le cinéma Kinepolis et un auditoire de l'ULB complètent la liste.

"On doit adapter la ville aux virus et on veut être pilote là-dessus", déclare le bourgmestre Philippe Close (PS) à l'Echo et au Standaard. 

Avec l'infectiologue Nathan Clumeck, ils ont décidé de mettre sur pied une task force qui auditera les infrastructures pilotes.

Un appel est également lancé aux entreprises. "La Belgique a de multiples talents, nous nous devons de les activer. Les entreprises qui souhaitent s'inscrire dans cette vision proactive peuvent nous contacter pour nous présenter leur solution corona safe."

Même si des investissements ont déjà eu lieu pour équiper certains lieux de systèmes de ventilation ou de technologie UVC (lampes de désinfection, NDLR), la task force agira désormais selon un processus précis consistant à effectuer une évaluation du risque en fonction de la configuration de chaque bâtiment et des mesures préventives déjà en place.

Une liste des améliorations nécessaires et des équipements adéquats sera ensuite dressée, avec une possibilité de cofinancement à la clé.