Ces coûts supplémentaires sont également liés aux pertes de revenus engendrées par l'arrêt de diverses activités hospitalières.

Le collège avait décidé le 25 juin dernier de permettre l'activation des avances de trésorerie complémentaires en faveur des hôpitaux publics qui relèvent de la Ville de Bruxelles.

Dans ce cadre, trois hôpitaux ont sollicité la Ville pour l'octroi d'une avance de trésorerie: l'HUDERF (Hôpital des Enfants) à hauteur de 5 millions d'euros; le CHU Brugmann pour 20 millions d'euros; et et l'Institut Bordet pour 10 millions d'euros.

Pour ce faire, la Ville de Bruxelles utilisera son levier d'émission de billets de trésorerie. Ce choix est principalement guidé par le fait que la Ville de Bruxelles est soumise actuellement à un coût de financement (taux d'intérêt à 0%) moins élevé que les hôpitaux.

"Dans toute son histoire, la Ville de Bruxelles a toujours soutenu ses hôpitaux (Saint-Pierre, Brugmann, l'Hôpital des enfants et Bordet). C'est à travers ses actions et ses différents soutiens qu'elle peut assurer à nos concitoyens une médecine de pointe à laquelle ont accès tous les patients, quels que soient leur origine ou moyens financiers. Excellence, proximité et accessibilité sont les trois piliers de notre politique hospitalière", a commenté Philippe Close.