Après l'Ancienne Belgique, c'est aujourd'hui le Botanique qui annonce suspendre sa collaboration avec ses collaborateurs externes. Depuis le début de la pandémie début mars, l'institution bruxelloise a dû annuler 300 représentations. " S'il n'y a pas de concerts, il n'y a malheureusement pas de travail pour nos collaborateurs, explique à Bruzz le porte-parole du Botanique Kris Mouchaers. Le fait que nous interrompions la collaboration avec les collaborateurs externes est un signal fort adressé au gouvernement, comme preuve que notre secteur est gravement touché par la pandémie."

Le Botanique craint notamment les annulations de groupes étrangers. "Nous avons déjà déplacé beaucoup de concerts à l'automne, mais en raison de la crise sanitaire, certains ne voudront pas prendre de risques et annuler les concerts. Pourtant, la distance sociale peut être parfaitement observée sur les gradins. Certaines performances calmes sont encore plus agréables ainsi. Nous en avons une très belle, donc c'est dommage que nous ne soyons pas autorisés à les utiliser."

En attendant de pouvoir à nouveau accueillir un public, l'institution propose des résidences d'été aux artistes émergents.