Vendu, en décembre 2014, avec "un boni de 102 000 €"par un Emir Kir (PS) fier comme Artaban, le budget 2015 de St-Josse a été recalé par l’administration régionale, a-t-on appris jeudi.

"[Le bourgmestre] a gonflé plusieurs postes. Et ce n’est pas la première fois…" confient diverses sources.

Mais encore ? De recoupements en recoupements, nous avons mis la main sur deux éléments clés qui font tiquer la Région.

Un : les recettes de parking. Selon l’épure 2015, elles supposeraient des rentrées de l’ordre de 1 million. Or, elles stagnent depuis des années entre 150 000 et 200 000 €. En soi, la méthode n’est pas neuve. En 2012, les 60 000 € espérés n’ont jamais été perçus. Pareil pour le million de 2013 ! Pareil pour celui de 2014 !

La tutelle veut un "budget vérité"

D’après nos infos , la tutelle voudrait, une fois pour toutes, que Saint-Josse établisse un budget vérité, reflet des comptes antérieurs et non de pures spéculations.

Deux : les irrecouvrables. L’entité n’a inscrit que 66 000 € de ces montants, non perçus depuis les calendes grecques et sans doute voués à ne l’être jamais. Réitéré d’année en année, le processus irrite le pouvoir supérieur. Qui exige de l’équipage de M. Kir qu’il case ces "4 millions, si pas 5 ou 6" en non-valeur. Histoire de vous faire une idée, sachez que le budget 2013 avait tablé sur 14 000 €, là où les dépenses effectives ont culminé à 900 000 €.

Que cachent ces irrecouvrables, ces "recettes de mathusalem", dixit Ahmed Mouhssin, jamais engrangées ? Des curiosités comme 4 000 €, réclamés, depuis 1996, à la province du Brabant flamand ou 198 000 € de divers peepshows (depuis 1997), a identifié le mandataire Ecolo.

Mais revenons-en à nos moutons ! Pour évoquer l’opposition, qui ignorait la donne ("Si ça continue, St-Josse sera sous plan d’assainissement d’ici deux ans !" craignent des gens très au parfum) sans s’en étonner. "J’ai l’impression qu’Emir Kir a tout fait pour qu’il y ait équilibre et que l’inspecteur régional estime que cet équilibre ne correspond pas à la réalité", résume parfaitement Frédéric Roekens (Groen).