Wiener, Miraval, Cimetière d’Ixelles, Etterbeek Gare, Luxembourg… Le bus 95 qui relie Watermael-Boitsfort à la Grand-Place en passant par le quartier européen est "le plus fréquenté de Bruxelles", dixit Aurélie Czekalski, députée MR au Parlement bruxellois. "C’est un tronçon fortement congestionné, poursuit-elle. Les navetteurs s’y entassent faute de solutions alternatives."

L’une des solutions, citées dans la déclaration de politique générale du gouvernement, est notamment la tramification de lignes de bus structurantes comme la 95. Pourtant, concernant cette ligne, la députée MR ne voit rien venir. Mardi dernier, le 7 juillet, lors de la commission de la Mobilité, Aurélie Czekalski a posé la question : "quid de la tramification du 95 ?" à la ministre du gouvernement de la région Bruxelles-Capitale en charge de la Mobilité, Elke Van den Brandt.

La députée qui est également conseillère communale de Uccle a la sensation que le gouvernement abandonne le sud de Bruxelles au profit du nord. Elle juge que la Ministre a mis la priorité sur le tram de Tour&Taxis et celui de NOH (Neder-Over-Heembeek).

La ministre a assuré mardi à la députée que ce projet de tramification "reste prioritaire". "Il n’y a aucune volonté de favoriser un endroit plutôt qu’un autre. Le choix de réaliser en priorité le tram de Tour&Taxis et NOH est lié à l’accélération de l’urbanisation de ces territoires."

"Il suffit de le dire"

En revanche, la ministre révèle que l’étude de cette nouvelle ligne de tram, qui devrait reprendre l’essentiel de la ligne de bus 95 actuelle, ne fait que commencer. Les études devraient démarrer courant 2021 et le montant de l’investissement devrait être inscrit au plan pluriannuel d’investissement (PPI) de la Stib dans les prochains mois. "Force est de constater qu’on a très peu avancé depuis l’annonce de la tramification de la ligne 95, déplore Aurélie Czekalski. Aucun bureau d’études n’a été désigné, le tracé n’est même pas arrêté. Les travaux ne sont par ailleurs pas financés."

Et la députée MR de conclure : "Si la tramification de la ligne 95 ne fait plus partie des priorités, il suffit de le dire. Il faut être clair avec les Bruxellois."