Une centaine d'établissements horeca ont aussi été verbalisés.

Lors du confinement au printemps, 4.525 sanctions administratives communales ont été infligées, principalement pour non-respect de l'obligation de se limiter à des déplacements essentiels ou de l'interdiction de rassemblement. Depuis le 1er juillet, la zone de police a dressé 6.090 procès-verbaux judiciaires, dont un quart environ pour non-respect du port du masque, rapporte la conseillère communale.