Bruxelles

A Bruxelles, jusqu’à présent, seuls les logements mis en vente ou en location doivent être porteurs d’un certificat dit PEB visualisant la performance énergétique du bâtiment. Dès 2025, ce certificat PEB pourrait être exigé de tous les propriétaires, même des propriétaires occupants, pour l’entièreté du parc immobilier résidentiel bruxellois. C’est qu’entre-temps, les préoccupations liées au climat ont furieusement grandi, et, surtout, il y a eu les accords dits de Paris en décembre 2015.

Pour réduire ses émissions de CO2 et ses consommations énergétiques, la Région bruxelloise a peu de leviers. Alors que les deux autres Régions peuvent agir sur la production d’énergie verte ou sur la mobilité, le gros du travail de la capitale est à faire sur son bâti, bureaux et logements confondus, qui représente 74 % de la consommation énergétique. Il faut dire qu’il est vieux (85 % des 575 000 logements ont été construits avant les années 60) et peu isolé (30 % ne le sont pas du tout). Or, les objectifs fixés par l’Europe sont drastiques : la Belgique doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 35 %, voire 40 % d’ici 2030 ; et de 80 % à 95 % à l’horizon 2050.

(...)