Concernant le corps sans vie retrouvé lundi, vers 12h20, sur le campus du Solbosch de l'Université Libre de Bruxelles (ULB), la thèse du suicide est privilégiée, a indiqué lundi en fin de journée Willemien Baert, porte-parole du parquet de Bruxelles, d'après les premiers éléments constatés. Une autopsie a cependant été demandée. Il s'agit du corps d'une femme âgée de 24 ans.

C'est la police de Bruxelles-Ixelles qui a été informée de la découverte du corps d'une jeune femme dans un bâtiment du campus Solbosch.

La victime ayant été retrouvée dans un lieu ouvert au public, le parquet a requis un médecin légiste et le laboratoire de la police fédérale afin d'effectuer les premières constatations sur les lieux. D'après celles-ci, la thèse du suicide serait privilégiée. Le parquet a néanmoins requis une autopsie afin de déterminer la cause exacte du décès.