L La députée FDF bruxelloise (et de la Fédération Wallonie-Bruxelles) Caroline Persoons estime indispensable que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles associe tous les ministres francophones bruxellois. Si le "kern" francophone s’ouvre à un Bruxellois, c’est le ministre-président Charles Picqué qui doit en faire partie, estime encore Mme Persoons.

Elle fait ainsi écho aux récentes déclarations du président du PS bruxellois Rudy Vervoort, qui a regretté le manque de poids de Bruxelles au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles et demandé que les ministres Evelyne Huytebroeck ou Fadila Laanan fassent partie du gouvernement restreint ("kern") de la Fédération.

Les FDF constatent depuis plusieurs mois que de nombreux projets sont développés pour rapprocher la Région wallonne et la Communauté française, devenue Fédération Wallonie-Bruxelles, mais sans y associer ni la Région bruxelloise ni la Commission communautaire française, note encore Mme Persoons, qui dénonce "cette dérive" et insiste sur l’importance de développer une vraie Fédération.

Les Fédéralistes démocrates francophones pointent la création de l’Ecole d’administration publique qui se fait sans participation de la Cocof, la fusion des services des médiateurs wallons et de la Communauté française qui sera située à Namur, la création de l’organe de comptabilité Walcomfin et du nouveau plan budgétaire commun à la CF et la RW sans participation bruxelloise, la fusion des organes statistiques de la Communauté française et de la Région wallonne sans relais bruxellois, ou encore la création d’une "banque-carrefour" francophone sans prendre en compte les données Cocof. (Belga)