Les militaires ont débarqué lundi pour venir en aide au personnel débordé.

Face à une situation devenue ingérable, le home Archambeau, à Jette, a reçu l’aide de l’armée lundi dernier. Alertée par la direction du home - qui a connu sept décès liés au Covid-19 et de nombreux cas avérés -, l’administration régionale est intervenue sur place vendredi dernier. Seuls trois aide-soignants étaient présents, pour plus de septante patients. La Cocom a alors demandé à l’armée d’envoyer du personnel. "Moralement, c’est quelque chose de très positif. C’est assez énorme, déclare un aide-soignant du home jettois. Ils apportent de l’aide, aident au nettoyage, changent les résidents, prodiguent des soins comme nous." Pour lui, leur présence rassure le personnel mais aussi les résidents. "Elles et ils sont enfermé(e)s depuis le confinement, soit une quinzaine de jours. Quand ils ont entendu que l’armée allait venir nous aider, cela en a rebooster certains."

Ce home vit une situation compliquée depuis le tout début de l’épidémie. "Ça fait longtemps que la situation est compliquée, avant même le confinement. Des résidents sont tombés malades d’un coup. De nombreux membres du personnel aussi. Nous étions trois là où nous devions être sept. Manque de personnel, pas de matériel de protection en suffisance… Du coup, les soins n’ont pas pu être donnés correctement et le risque de contamination a augmenté. Sans oublier la tension grandissante au sein de l’établissement, entre le personnel encore présent et avec les résidents qui ne recevaient plus les soins habituels. Nous avons tenu, jusqu’au moment où la direction a demandé de l’aide."