Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a adopté lundi soir, à l'unanimité, un arrêté dans ce sens.

L'espace vert dont il est question occupe un peu plus d'un hectare, entre la chaussée de Haecht et la rue Arthur Maes à Haren (Ville de Bruxelles). Bien qu'abandonné à son sort durant de très nombreuses années, il portait précédemment la dénomination de parc associé au nom de cette rue, attribué au dernier bourgmestre de la commune de Haren avant sa fusion au sein de l'entité Ville de Bruxelles. Le conseil communal avait décidé en 2005 de rebaptiser le parc au nom de l'adolescente juive au destin tragique mais cela n'avait ensuite jamais donné lieu à une officialisation.

Le service des espaces verts de la Ville de Bruxelles chargé de sa gestion a récemment procédé à une remise en état des lieux, mais sans l'équiper du mobilier d'un parc, pour lui conserver un état aussi naturel que possible. Son caractère sauvage a contribué à la présence plus foisonnante d'une faune et d'une flore sauvage.

La Ville étudie toutefois l'opportunité de placer un panneau explicatif à la vie d'Anne Frank à l'entrée du Bois.