Bruxelles

Tout ça, pour ça ! L’ambitieux "amphi", le forum qui avait permis à Xaveer de Geyter de gagner, en 2011, le concours visant à débarrasser le rond-point Schuman des voitures… ne verra pas le jour. "A cause d’honoraires d’architecture qui, durant les négociations, ont explosé !" indiquait-on, dès avant-hier, chez Beliris, après qu’Ecolo se fut inquiété de cet abandon. Avaliser cette hausse, "injustifiable", eût faussé les règles du marché public.

L’architecte s’en explique : "Le pourcentage des honoraires ? Une erreur de Beliris, je pense. Il était prévu pour un aménagement simple. Sauf qu’à la demande du jury du concours, on a dû procéder à des études de sol, complexes, que ces 5 % ont couvertes."

Le piétonnier Schuman a donc valsé au bac. Pour laisser ce carrefour écrasé par la pression automobile ? A moitié. Au vu du retard accumulé, la direction de Beliris a annulé l’appel d’offres et en a lancé un autre, qu’Arcadis s’est empressé de remporter. "Ici, le périmètre a été restreint aux deux latérales, côté rue de la Loi et à l’avenue Charlemagne", détaille-t-on encore chez Beliris. Comprenez que le rond-point en a été exclu. Mais, mais…

Bruxelles-Mobilité y procédera toutefois à quelque réorganisation du site, sur l’emplacement des taxis, sur l’éclairage ou sur le mobilier urbain, entre autres. L’accès aux transports en commun, lui, s’y multipliera : l’on y comptera 11 entrées. A contrario, se perdra dans les limbes l’idée de Xaveer de Geyter : le geste architectural qui donnerait une identité à ce carrefour de l’Europe.

Le tunnel à la trappe ?

En parallèle, se discute toujours l’éventuelle (probable ?) annulation des travaux du tunnel. Nonobstant les 37 millions de ce projet (déjà réaffectés à la refonte de la station Arts-Loi), l’équation est simple : sans tunnel, Schuman conservera son flot de bagnoles. A l’inverse…

Alertés par ces atermoiements, les écologistes se sont émus. Vrai que l’accord sur la baisse du trafic de transit, à Schuman, date d’il y a 10 ans. "Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain !" imploraient-ils. "Revoyons le projet avec le bouwmeester !"