Les manifestants demandent de lever les brevets sur le vaccin afin de pouvoir en produire beaucoup plus, plus rapidement.

Pour l'eurodéputé PTB Marc Botenga, il n'est pas normal que Pfizer engrange de 25 à 30% de bénéfices sur la vente des vaccins, notamment parce que la recherche et le développement autour de ce vaccin ont été soutenus par des fonds publics. Une société peut prétendre à une indemnité raisonnable, estime-t-il, mais est-ce bien normal d'absorber une marge bénéficiaire de 30% dans une pandémie qui met tout à l'arrêt? .

Les manifestants et l'initiative citoyenne européenne #NoProfitOnPandemic demandent à la Commission européenne de ne plus laisser les vaccins aux mains des grandes entreprises pharmaceutiques.