Le Quick Louise, institution bien connue des noctambules bruxellois, est fermé depuis ce samedi et jusqu'à nouvel ordre, pour non-respect des normes élémentaires de sécurité. C'est le bourgmestre saint-gillois Charles Picqué (PS) qui a décidé de fermer le fast-food à la suite d'une opération d'inspection extraordinaire qui s'est terminée vers 4 h du matin. Le Quick Louise, situé avenue de la Toison d’Or, ne serait en effet pas en ordre d’attestation des pompiers. "L’établissement n’est, à ce jour, pas en ordre d’attestation SIAMU. Le restaurant n’a pas fait procéder à l’obligatoire vérification de la mise en conformité des installations électriques et du respect des normes de sécurité en matière d’incendie. Le Quick Louise a donc été fermé pour des raisons évidentes de sécurité", a expliqué la commune à nos confrères de la Dernière Heure.

"Le gérant avait déjà reçu de nombreux rappels à l'ordre. Et même s'il fait montre d'une certaine bonne volonté, à un certain moment, cela n'est plus suffisant. Ce n'est pas parce que c'est un Quick qu'on ne peut pas se permettre de le fermer. Il faut respecter les règles comme tout le monde", souligne Sophie De Geest, la porte-parole du bourgmestre.

Le Quick Louise étant un restaurant franchisé, la centrale Quick n'a aucune responsabilité dans le problème actuel de non-respect des normes de sécurité. L'enseigne saint-gilloise a d'ailleurs changé de gérant, il y a près de deux ans. Il semble que, depuis lors, le nouvel exploitant n'ait donc pas procédé à toutes les mises en conformité nécessaires.

La date de réouverture du Quick n'est pas encore connue. "Le gérant est convié à la commune dès ce lundi", conclut Sophie De Geest, selon laquelle les normes d'hygiène ne sont globalement pas remises en cause.