Tous les nightshops contrôlés étaient en infraction ou en défaut de justifier valablement la provenance de certaines marchandises, à l'exception d'un seul

L'opération Liquid Night a eu lieu à différents endroits à Anderlecht et à Molenbeek. Vingt et un magasins de nuit ont été contrôlés, dont dix en même temps. Les résultats de cette action vont maintenant être étudiés plus en détail et donneront lieu à des enquêtes plus approfondies.

"La lutte contre la fraude fiscale dans les magasins de nuit est importante pour les douaniers, c'est pourquoi j'ai voulu être personnellement témoin de cette action. L'action a été menée avec enthousiasme. Les résultats de l'action font actuellement l'objet d'une analyse plus approfondie afin que nous puissions encore mieux organiser nos contrôles", explique Kristian Vanderwaeren, administrateur général de l'Administration générale des Douanes et Accises

Tous les nightshops contrôlés étaient en infraction ou en défaut de justifier valablement la provenance de certaines marchandises, à l'exception d'un seul commerce. Le travail d'analyse a posteriori permettra de donner plus de clareté sur ces constatations et d'examiner les éventuels justificatifs des gérants.

Les infractions constatées : boissons non alcoolisées, bières, alcools, tabacs, tabac à narguilé, blunts... Les boissons non alcoolisées proviennent de l'étranger (France, Pologne, Danemark notamment) sans que les accises et la TVA ne soient acquittées en Belgique. Les douaniers ont également constaté l’absence de signes fiscaux belges sur les tabacs.

Des saisies ont été pratiquées dans de nombreux magasins

Plus précisément, les douanes ont recherché d'éventuelles fraudes concernant l'alcool, le tabac, le tabac à shisha et les boissons non alcoolisées. Les vendeurs peuvent être tentés de se procurer, directement ou via un réseau, des produits pour lesquels aucun droit d'accise et aucune TVA n'ont été payés en Belgique, ou des produits de contrefaçon. De plus, d’autres infractions non-fiscales, comme les armes et les stupéfiants, sont également sanctionnées.

Plusieurs équipes mobiles des douanes ont participé à cette action ainsi que deux équipes des zones de police locale Bruxelles-Midi et Bruxelles-Ouest.

"Par cette action, les douanes veulent faire savoir aux fraudeurs potentiels qu'en plus des contrôles ciblés et ponctuels, des actions importantes sont possibles à tout moment. La douane est présente 24 heures sur 24 dans tout le pays et lutte entre autres contre la fraude aux accises. L'impunité ne peut être tolérée, c'est pourquoi les douanes intensifient leurs efforts la nuit partout dans le pays", explique Kristian Vanderwaeren.