En 2017, la part d’excès de vitesse de 21 à 30 km/h a été la plus élevée de la capitale avec 3 851 P.-V. dressés cette année-là.

En 2017, 19 % des procès-verbaux dressés pour excès de vitesse sont survenus sur des zones 30, soit 40 453 infractions enregistrées, selon des chiffres communiqués dans le récent rapport de l’Observatoire bruxellois pour la prévention et la sécurité (OBPS).

À l’échelle des quartiers, Vivier d’Oie et Georges Henri sont proportionnellement les plus représentés avec respectivement 12 213 et 12 169 P.-V. dressés en 2017. Les lieux les plus contrôlés sont la chaussée de Waterloo (Vivier d’Oie) - sur laquelle 4 radars fixes sont installés - et le boulevard Brand Whitlock (Georges Henri). Les seuils de vitesse dépassés sont différents suivant le quartier : alors que le premier est caractérisé par des excès de vitesse faibles de 0 à 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, le second est davantage concerné par les dépassements de plus de 31 km/h.

Le second "cluster" de quartiers à fort taux de verbalisation en matière de vitesse excessive est formé par les quartiers Moortebeek-Peterbos (principalement au niveau des boulevards M. Groeninckx-De May et Sylvain Dupuis) et Berchem-Sainte-Agathe centre (avenue Charles Quint) surtout caractérisés par des excès de vitesse de 0 à 10 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, le boulevard de la Woluwe et chaussée de Wavre-Saint-Julien (tunnel Van Praet) sont proportionnellement plus concernés par les excès de 11 à 20 km/h, de même que les Étangs d’Ixelles. Là, la situation est plus que problématique puisque la part d’excès de vitesse de 21 à 30 km/h est la plus élevée de la capitale avec 351 P.-V. en 2017.

Enfin, le troisième et dernier cluster significatif regroupe les quartiers Anderlecht-Centre, Villas de Ganshoren, Hôpital Français, Verweyde-Aurore et Parc Baudouin-Dielegembos. Ils se caractérisent par des excès de vitesse de 0 à 10 km/h. Mutsaard (Bruxelles-Ville) est principalement marqué par des excès de vitesse de 11 à 20 km/h avec 1 785 infractions de ce type enregistrées en 2017. Boitsfort-Centre, Fort Jaco et Saint-Paul sont principalement caractérisés par des excès de vitesse de 0 à 10 km/h. Enfin, quelque 1 056 excès de vitesse ont été enregistrés dans le quartier Maritime le long du canal.

En conclusion, le type d’excès de vitesse ayant le plus augmenté en 2017 par rapport à l’année précédente est le dépassement de 31 à 40 km/h au-dessus de la vitesse autorisée (+34 %) soit 7 326 procès-verbaux représentant 3 % du nombre total d’infractions de ce type. Ce dépassement de la vitesse autorisée est survenu 7 fois sur 10 sur des routes où la vitesse autorisée est de 50 km/h. Les excès de vitesse de plus de 40 km/h ont également augmenté en 2017 et représentent 2 310 P.-V. soit +18 % par rapport à l’année précédente. Ici aussi, 67 % de ces infractions sont survenues sur des routes où la vitesse autorisée est de 50 km/h.