Près de 20 mosquées participeront, ces samedi 4 et dimanche 5 juin. Inédit.

Les mosquées de manière générale, et encore davantage celles situées à Molenbeek, suscitent, depuis les attentats de Paris et Bruxelles, fantasmes et préoccupations chez un certain nombre de Bruxellois. Si de nombreux experts ont rappelé que le recrutement et la radicalisation des jeunes qui partent en Syrie se déroulent rarement dans les mosquées, les lieux de culte musulmans continuent à inquiéter et font souvent la Une des journaux.

En signe d’ouverture et afin de répondre au climat islamophobe croissant, près de 20 des 22 mosquées molenbeekoises ont décidé de participer, ces samedi 4 et dimanche 5 juin, à un inédit week-end portes ouvertes. Lors de cet événement, qui voit le jour à l’initiative de l’échevine du Dialogue interculturel, Sarah Turine (Écolo), et avec le soutien de la bourgmestre, Françoise Schepmans (MR), en charge des Cultes, les Bruxellois seront invités à assister à différentes prières, à participer à divers ateliers thématiques et à discuter avec des responsables religieux devant un thé à la menthe et quelques pâtisseries orientales.

Si, à certaines occasions, notamment l’Aïd-el-Kébir, certains lieux de culte musulmans de Molenbeek, comme l’immense mosquée Al Khalil, sans doute la plus grande du pays avec sa capacité d’accueil de 1.500 fidèles, ont déjà ouvert leurs portes au public, l’événement impressionne cette fois par son ampleur.

L’ultra majorité des 22 mosquées de la commune ont ainsi répondu présent à la proposition des autorités publiques. Parmi les lieux de culte participants, citons entre autres les mosquées Badr et Mevlana, situées rue de Ribaucourt, l’Islamic Pakistan centre, fort prisée par l’importante communauté pakistanaise molenbeekoise, la mosquée Anwars -Chababs, située dans le haut de la commune, ou encore la mosquée Al Khalil, située dans le même bâtiment que l’école fondamentale musulmane La Plume.

Le choix des samedi 4 et dimanche 5 juin ne doit rien au hasard, c’est ce week-end que participeront, pour la 2e fois d’affilée, à l’initiative de l’échevine du Tourisme, Ann Gilles Goris (CDH), les églises molenbeekoises aux journées Églises ouvertes.

L’objectif est donc de permettre aux curieux de la capitale de visiter le même jour des lieux de culte catholiques et musulmans, le tout dans un souci d’encouragement à la multiculturalité. "Avec tout ce qui se passe au niveau de l’actualité, on entend un peu tout et n’importe quoi sur les mosquées. On réfléchissait donc depuis un certain temps à organiser ces journées portes ouvertes. On a toujours un peu peur de ce qu’on ne connaît pas et l’objectif est donc de pouvoir permettre à ceux qui le souhaitent d’entrer dans les mosquées", indique le cabinet de l’échevine Sarah Turine. "De manière générale, les mosquées sont des lieux publics, les gens peuvent venir une autre fois. On n’a rien à cacher", insiste, de son côté, Mohamed Laroussi, de la mosquée Al Khalil.


Dix mosquées schaerbeekoises jouent aussi la transparence

Pour la toute première fois, les mosquées de Schaerbeek organisent également une journée portes ouvertes. Dix des 16 mosquées membres de l’association des mosquées de Schaerbeek (ADMS) ouvriront, ce samedi 28 mai entre 10 h et 17 h, leurs portes au grand public.

Objectif : permettre aux non-musulmans de découvrir ces lieux de culte dans un contexte d’actualité où la communauté musulmane fait parfois l’objet d’un certain nombre d’amalgames. "Il y a un souci de transparence au niveau des mosquées, on veut faire tomber les stéréotypes. Voilà déjà un certain temps que nous pensions à organiser un tel événement et vu les attentats du 22 mars, nous avons décidé d’accélérer la procédure. On espère que ce sera un gros succès", explique Resat Yrtik, le président de l’ADMS. "C’est exceptionnel que les membres de l’ADMS envisagent cet événement. Le bourgmestre fera le tour des mosquées ce jour-là", commente-t-on du côté du cabinet du bourgmestre, Bernard Clerfayt (Défi).

Parmi les lieux de culte musulmans participants, qui sont aussi bien marocains, turcs qu’albanais, citons notamment la mosquée Ahle Allah, la mosquée Al Ansars ou encore la mosquée Blanche.


Ann Gilles Goris (CDH),  échevine du Tourisme :"Deux églises seront ouvertes"

"Il n’y a pas que des mosquées à Molenbeek, mais aussi des églises catholiques ou encore orthodoxes. Certains croient qu’il n’y a que des personnes d’origine maghrébine qui habitent la commune, mais la population est vraiment diversifiée. C’est pour cela que j’ai fait en sorte que les églises de la commune participent à l’événement annuel Églises ouvertes. Il y a une vraie richesse patrimoniale à mettre en valeur et qui peut intéresser beaucoup de monde. L’église Saint-Jean-Baptiste (NDLR : située à quelques pas de la place Communale) est par exemple classée. L’église Saint Remi (NDLR : située à côté de la rue de Ribaucourt) va également participer. Au total, deux églises ouvrent leurs portes. Je conseille vivement de venir assister au concert de violon et d’orgue positif, spécialement créé pour le thème de cette année : Sons et silences."