Bruxelles

Selon une étude de Bruzz, il apparaît que les utilisateurs de trottinette privilégient ce moyen de transport à la marche mais pas à la voiture.

Les opérateurs de trottinettes électriques partagées aiment présenter leur engins comme étant une solution alternative à la voiture. Mais dans la réalité, il apparaît surtout que les utilisateurs de trottinettes privilégient surtout ce mode de transport à la marche, et non à l'automobile. C'est le constat tiré par une étude française publiée récemment après avoir sondé 4 000 utilisateurs de trottinette. 

Suite à cette étude, nos confrères de Bruzz ont sondé 150 utilisateurs bruxellois de trottinettes pour savoir quel moyen de transport ils remplacent. Et les résultats, qui coïncident avec ceux réalisés en France, vont à contre-courant des propos tenus par les opérateurs. 

Ainsi, il apparaît que 59 % des utilisateurs sondés utilisent la trottinette pour remplacer leurs trajets à pied. 16 % des sondés prendraient les transports en commun si les trottinettes électriques n'existaient pas et 15 % opteraient pour le vélo. Seul 3 % des utilisateurs sondés expliquent prendre la trottinette au lieu de la voiture...