La présidence de la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB) a informé cette semaine les autorités judiciaires du rapport intermédiaire de l'audit réalisé sur la gestion du Logement Molenbeekois. L'information diffusée dans ce sens, mardi, par la RTBF a été confirmée mardi soir, de source fiable, à la SLRB. Par ailleurs, les dysfonctionnements relatés lundi par les quotidiens La Libre Belgique et la Dernière Heure seront à l'ordre du jour de la prochaine réunion du Conseil d'Administration de la SLRB, pouvoir de tutelle des différentes Sociétés Immobilières de Service Public de la Région-capitale, dont le Logement Molenbeekois.

A même source, on précise que cette réunion initialement prévue le jeudi 31 janvier, ensuite lundi prochain, le 28 janvier, aura finalement lieu ce jeudi.

Dans un premier temps, les administrateurs auront droit à un rapport de la procédure contradictoire d'audition prévue dans pareil circonstance, et qui permettra d'entendre ou de lire la réaction des responsables du Logement Molenbeekois au contenu du rapport d'audit intermédiaire.

Les administrateurs se prononceront ensuite sur les mesures à prendre.

Toujours de source interne à la SLRB, on a précisé mardi soir que des premières informations sur des signes de dysfonctionnement avaient circulé en mai dernier. Il s'agissait notamment de problèmes dans le calcul des charges. Dans la foulée, la SLRB a mis en place un groupe de travail.

C'est dans ce contexte qu'une réunion a été organisée à la Maison Communale de Molenbeek, avec des représentants du Logement Molenbeekois, en juillet dernier, en présence de l'ex-bourgmestre Françoise Schepmans.

Mais l'ampleur des dysfonctionnements dénoncés lundi n'a été révélée que par l'audit commandité après l'envoi d'une lettre anonyme en octobre dernier.