Une vingtaine d'organisations manifestaient dimanche après-midi contre la "justice de classe" au Mont des Arts, à Bruxelles. L'action n'avait pas été autorisée par la Ville, mais la police locale leur a accordé une heure de rassemblement. Après ce temps, certaines personnes présentes ont refusé de quitter les lieux et des affrontements ont eu lieu avec les forces de l'ordre, qui ont dès lors procédé à des arrestations.

La police a été déployée en nombre afin de mettre fin à la manifestation, non autorisée par la Ville de Bruxelles. "La manifestation s'est passée dans le calme", a déclaré Ilse Van de keere, porte-parole de la police. "Mais après, de petits groupes se sont formés et ont tenté de se rendre dans le centre-ville en criant 'on va tout casser' alors que d'autres personnes ont refusé de quitter les lieux. Nous sommes donc intervenus et avons procédé à plusieurs interpellations."

Selon plusieurs témoignages sur les réseaux sociaux, les forces de l'ordre auraient fait usage de gaz lacrymogène et auraient bloqué un grand groupe près de la gare Centrale.

Selon BX1, plusieurs fourgons et canons à eau étaient mobilisés près de la Place des Palais. L’hélicoptère de la police fédérale aurait également été déployé.

Les manifestants ont été encerclés par la police, près de la gare Centrale de Bruxelles.