Les travaux préparatoires du vaste chantier de construction du métro Nord-Sud à Bruxelles s'achèvent à hauteur du chaînon manquant entre la sortie de la station Anneessens et le boulevard Jamar.

Le chantier d'aménagement proprement dit démarrera d'ici la fin du printemps prochain, en gardant dans le viseur l'année 2024 pour le passage en mode métro du tronçon souterrain existant desservi par des trams entre les stations Albert et gare du Nord, ont indiqué vendredi la STIB et les ingénieurs lors d'une visite du chantier en gestation.

L'ouvrage existant passe par le complexe de la station Lemonnier et le tunnel Constitution menant vers l'arrêt tram situé rue Couverte. Construit dans les années '50 avec de multiples cisaillements de voies - actuellement entre les lignes de trams 3, 4, 51 et 82 - ce tunnel exclut le passage de rames de métro. Idem pour la station Lemonnier aménagée en montagne russe avec les collecteurs d'eau liés au passage de la Senne.

Les travaux vont démarrer dans le parking situé sous le Palais du Midi, appartenant à la Ville de Bruxelles, dont il faudra dans un premier temps reprendre délicatement la charge pour permettre au tunnel du futur de métro de rejoindre le sous-sol de l'avenue Stalingrad. C'est sous-celle-ci que sera construite la future station Toots Thielemans.

Au long de son parcours de 650 mètres, le tunnel passera également sous le boulevard du Midi, avant d'emprunter le boulevard Jamar et de rejoindre le tunnel existant.

Pour donner un ordre de grandeur, la construction du chaînon central manquant engendrera l'excavation de quelque 250.000 m3 de terre, soit presque autant que la Butte du Lion de Waterloo (300.000 m3); l'apport de 120.000 m3 de béton et de 15.000 tonnes de métal.

L'humidité du sous-sol et la densité de construction de la zone de l'avenue Stalingrad n'ont pas laissé trente-six solutions aux ingénieurs pour réaliser l'ouvrage: ce sera selon la technique de la tranchée ouverte, en deux phases.

Pour les commerçants dont l'enseigne est située aux abords du Palais du Midi, un village de commerces provisoire sera aménagé par la Ville sur la berme centrale de la première partie de l'avenue préservée du chantier. En vue du futur réaménagement de façade à façade de l'avenue, la Ville de Bruxelles mettra en place un trajet participatif à destination des habitants et des commerçants.

Dès à présent, elle a désigné un ombudsman qui reste en contact permanent avec ceux-ci dans le cadre du chantier qui n'ira pas sans engendrer de difficultés pour eux, de l'aveu du bourgmestre Philippe Close.

La station Lemonnier ne sera pas abandonnée: elle sera reconstruite entièrement en sous-sol, et hors pente, entre 2024 et 2027 pour permettre le maintien de lignes de tram telles que les 51 et 82 et leur accès aux personnes à mobilité réduite.

Rien ne se perd: deux des voies du tunnel menant à la rue Couverte seront affectées en zone de garage. La STIB en a impérativement besoin pour les tramways de plus en plus nombreux de l'entreprise publique de transport dont les chiffres de fréquentation et le réseau sont en extension constante depuis le début des années 2000.

La transformation en métro lourd de la ligne de prémétro arrivée à saturation prévoit par ailleurs la transformation, également d'ici 2024, de la station Albert sur deux niveaux; l'adaptation de l'arrière de la station Gare du Nord; et la mise à niveau de tous les quais des stations de prémétro existantes de l'axe nord-sud, hormis Lemonnier.

D'ici quelques mois, Beliris entamera de son côté le délicat percement d'un tunnel sous les voies de chemin de fer, au-delà de la gare du Nord. Le gestionnaire des investissements du gouvernement fédéral dans des infrastructures de la capitale est chargé d'assurer la réalisation de ce volet du programme de travaux. Il espère avoir obtenu le permis de construire requis pour démarrer en septembre prochain. Ce sera alors pour lui le début du chantier de prolongation vers Bordet, au nord.

L'achèvement de l'ensemble est attendu pour 2030.

© IPM Graphics