La photo a fait le tour des réseaux sociaux ce week-end. Elle montre une dizaine de policiers partager une bonne raclette pour fêter Noël. Le hic : ils se trouvent dans une petite pièce, à quelques centimètres les uns des autres dans un commissariat de Molenbeek. L'avocate néerlandophone qui a posté l'image ne manque pas de pointer le "contraste saisissant avec tous les cas où la police entre dans des domiciles inviolables dans le cadre de 'lockdown parties', de dîners de Noël interdits à quatre, cinq ou six personnes et les contrôles en route s'il y a quatre personnes dans une voiture".

Pour ce qui est de la véracité de l'image, la juriste l'assure : "Certains prétendent que cette photo est une fake news ou date de l'année passée (...) J'ai reçu cette photo d'une source fiable et je n'ai à ce stade aucune raison de douter de sa véracité.", relève SudPresse. Un détail sur la photo tend à prouver qu'elle a été prise récemment et que les policiers ne respectaient donc pas les règles sanitaires en vigueur : l'un des agents porte à son avant-bras un masque buccal.

De son côté, la zone de police Bruxelles Ouest confirme les faits. "Le chef de zone a immédiatement diligenté une enquête interne de laquelle il ressort qu’il s’agit de membres du personnel de la zone. Le département des enquêtes individuelles mènera une enquête approfondie sur les faits, indique-t-elle dans un communiqué ce dimanche. Au regard des règles sanitaires en application, des procès-verbaux Covid seront dressés à charge des participants. La zone de police tient à souligner que les mesures Covid sont strictement d’application au sein des différents bâtiments et que les dispositions préventives et de protection sont mises en œuvre."

La zone rappelle également qu'elle compte plus de 900 collaborateurs et qu'il est "navrant que la propagation d'une image puisse avoir un impact sur l'ensemble des autres membres du personnel Le chef de corps rappelle que toute généralisation, jetant l’opprobre sur une frange restreinte de personnes et, cela, dans quelque domaine que ce soit, est néfaste pour l’organisation. Il rappelle donc son soutien et sa confiance en l’ensemble de ses membres du personnel".