8 485m² de toiture, deux phases et quatre années de travaux. La rénovation et la restauration quasiment à l'identique des toits du musée royal Art et Histoire du Parc du Cinquantenaire s'achèvent à la fin du mois de juin. La rénovation de la toiture des autres musées du site se poursuit jusque 2023. La rénovation des toits du musée Autoworld a commencé en janvier de cette année et devrait se terminer au printemps 2022.

Ces travaux sont réalisés en quatre phases. "Lorsqu'une phase est terminée à 80%, l'autre phase démarre", précise Philippe Moulard, l'architecte fonctionnaire dirigeant des travaux de la Régie des bâtiments. Cela explique cette temporalité. Les toits du Musée Art et Histoire se terminent tandis que ceux de Autoworld sont lancés. Les bâtiments des musées royaux situés dans le Parc du Cinquantenaire datent de 1880 pour les plus vieux. Les toits étaient en mauvais état et avaient besoin d'être restaurés. "Il y avait énormément d’infiltration", précise Philippe Moulard.

© GUILLAUME JC

Les deux premières phases ont concerné le Musée Art et Histoire. "Les travaux de la première phase ont démarré en 2018. Pour refaire ces toitures, nous avons utilisé essentiellement du zinc et du plomb et nous avons respecté les techniques d'origine pour restaurer à l'identique les toitures, explqiue l'architecte responsable. La seule différence concerne les verrières, le verre utilisé est plus isolant comparé à celui d'origine qui était un simple vitrage. Tous nos choix de matériaux ont été validés par Monuments et Sites. Nous avons refait le toit de la couple de la bibliothèque en plomb et les toits de la cour carrée en zinc dans un premier temps et dans un deuxième temps les toitures de l'hémicycle en zinc également et du Jardin du cloître en ardoises naturelles".

Pour le musée Autoworld, qui représente la troisième phase de ce chantier colossal, les travaux concernent la restauration des verrières verticales, des lanterneaux et les toits en zinc.

© GUILLAUME JC

La quatrième et dernière phase implique les toits du musée de l’Armée et d’Histoire militaire ainsi que l’Arc de Triomphe. Cette phase devrait commencer début janvier 2022 et touchera à sa fin courant 2023, qui est également la fin de l’ensemble des travaux des toitures des musées royaux du parc du Cinquantenaire.. Pour le musée de l’Armée il y a moins à faire puisque les toits ont déjà été rénovés il y a 13 ans.

D’autant plus que le recouvrement du toit en zinc de la halle Bourdiau a été rénovée en février 2020 suite à deux tempêtes successives.

Le secrétaire d’État à la Régie des bâtiments, Mathieu Michel (MR) a constaté ce jeudi matin l’avancée des travaux. "Cet avancement est le reflet de la priorité que nous voulons donner à la valeur symbolique de certains de nos bâtiments".

Bruno Verbergt, directeur général du musée Art et Histoire est heureux de la fin des travaux sur les toits du musée. "C’est hyper important, dans chaque maison il faut changer le toit quand ça ne va pas. Là au moins il ne pleuvra plus dans le bâtiment. C’est une étape de plus pour sortir de l’anonymat. Le Parc est très connu mais ses musées beaucoup moins alors que nous avons un patrimoine incroyable. C’est le plus grand de Belgique. C’est un peu comme, à moindre échelle bien sûr, le Louvre et le British Muséum". 

Pour le nouveau directeur général, l’étape de la restauration du toit terminée, l’intérieur du bâtiment va pouvoir être rénové également. C’est en effet programmé. La rénovation des salles d’exposition consacrées aux 19e et 20e siècles a débuté. Les autres salles suivront puis un masterplan pour la restauration intérieure du musée sera lancée dans la foulée.