Le 2 février dernier, Christian Lamouline (Berchem-Sainte-Agathe), Pierre Kompany (Ganshoren), Hervé Doyen (Jette) et Ahmed Laaouej (Koekelberg) regrettaient le fait que la CoCom n'avait prévu, pour leurs communes et celle de Molenbeek, qu'un seul centre de vaccination situé à Molenbeek-Saint-Jean, sur les onze centres créés. Ils estimaient ce nombre insuffisant pour envisager un dispositif vaccinal optimal de leurs habitants et en particulier des ainés concernés par la phase 1B. Ils proposaient dès lors d'ouvrir un centre de vaccination supplémentaire à Koekelberg.

Le lendemain, le ministre Maron indiquait dans sa réponse son souhait de ne pas donner suite à cette proposition, indiquent les bourgmestres. Les habitants de ces quatre communes seront dirigés vers Molenbeek-Saint-Jean ou le Heysel.

Les quatre maïeurs ne désespèrent toutefois pas de voir leur proposition se réaliser et réitèrent leur demande. "L'équité en matière de répartition des centres de vaccination est un facteur important en vue de réduire considérablement le coût logistique auquel les communes et la population seront exposées en raison d'un problème de mobilité trop complexe. La demande formulée par les communes du sud-est illustre aussi cette recherche de solution", ajoutent-ils.