Pendant près d'un an, du 18 septembre prochain au 15 septembre 2020, l'Atomium participera, à sa manière, à la commémoration du 450e anniversaire de la mort de Pierre Brueghel l'Ancien (vers 1525-1569) en lui consacrant, sur deux étages, une exposition intitulée "Brueghel. Une expérience poétique dans un monde innovant et créatif" et qui propose aux visiteurs de découvrir des facettes connues, mais aussi insoupçonnées, de son oeuvre et de sa personnalité grâce notamment à des installations immersives et interactives comprenant de grandes reproductions de ses oeuvres. C'est ainsi qu'au niveau intérieur, une exposition "pop-up" met en scène cinq tableaux du cycle "Les saisons" et cela dans une scénographie tridimensionnelle qui suscite chez les visiteurs l'impression de se promener dans des paysages bruegheliens. Des panneaux explicatifs évoquent quatre facettes innovantes et emblématiques du peintre flamand de la Renaissance. Ce dernier a, en effet, bousculé les habitudes pour ce qui est de la composition et du rythme notamment en pratiquant la vue plongeante et la division de ses toiles en plans successifs, créant ainsi une grande et belle profondeur de champ. Brueghel apportait aussi une attention appuyée aux détails, n'hésitant pas, de surcroît, à pratiquer l'humour.

A l'étage supérieur, il est question surtout de sa personnalité, lui qui est marqué comme peintre de la vie paysanne. L'exposition s'emploie aussi à démontrer comment Breughel s'est démarqué de son "modèle", Jérôme Bosch (1450-1516), en introduisant dans ses tableaux, par exemple, des animaux du Nouveau Monde, fraîchement découvert, et qui étaient inconnus de Bosch qui a vécu un demi-siècle plus tôt. Enfin, son humanisme s'exprime pleinement dans les sujets abordés dans ses toiles et dessins.

Cette exposition, qui se visite en même temps que l'Atomium, est accessible au public tous les jours de 10 à 18h00.