Le chef de corps de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, Michel Goovaerts, a annoncé dimanche sur Twitter que sa zone renforcera ces prochains jours son dispositif afin de faire respecter les règles de distanciation physique. 

"Cela veut dire que toute personne qui vient à se retrouver en infraction aux mesures édictées pour ralentir l'épidémie de coronavirus se verra recevoir un procès-verbal", a déclaré à l'agence Belga Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police. "Comme l'a déclaré le bourgmestre d'Ixelles, plus aucun rassemblement ne sera toléré", a-t-elle ajouté. 


Cette communication de la police et du bourgmestre d'Ixelles, Christos Doulkeridis (Ecolo), fait suite au rassemblement de centaines de personnes aux alentours de la place Flagey à Ixelles samedi soir. "Nous rappelons à tous que les mesures prises en réponse à la crise sanitaire du coronavirus doivent être respectées. Nous veillerons au respect strict des règles. Les rassemblements comme ceux de samedi place Flagey à Ixelles ne sont pas autorisés. Faites preuve de bon sens", a déclaré la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles via Twitter, peu après que le bourgmestre d'Ixelles a diffusé une communication similaire sur le même réseau social.


"Ni Ixelles ni toute autre commune ne peut accepter un tel non respect des règles de distanciation physique que celui connu cette nuit", a-t-il affirmé. "C'est irresponsable sur le plan sanitaire et non respectueux des habitants de nos quartiers. Aucun événement ne sera toléré dès ce (dimanche) soir."