Toutes les communes vont renforcer les contrôles de police.

Les températures devraient dépasser les 20 degrés ce week-end à Bruxelles. La tentation sera donc grande d'aller se promener ou faire son jogging dans un des nombreux espaces verts du territoire régional, mais gare aux personnes qui ne respecteront pas les mesures de distanciation sociale. Les forces de l’ordre se montreront intransigeantes et dresseront des perceptions immédiates aux contrevenants. Chaque commune et zone de police de la capitale ont déjà pris une série de dispositions afin d’éviter une ruée vers les parcs.

"Tout d’abord, et contrairement a ce qui a pu être relayé ces derniers jours, les amendes ont une valeur légale totale. Procès-verbaux et sanctions administratives communales vont continuer à être dressés en cas de non-respect du confinement", explique Christos Doulkeridis (Ecolo). Le bourgmestre d’Ixelles en appelle à la responsabilité de tous les citoyens. "Nous recommandons à ceux qui souhaitent se promener ou aller courir de le faire dans des endroits pas trop fréquentés pour éviter une congestion. C’est une question de vie ou de mort ! Il existe une multitude d’autres lieux que les Etangs d’Ixelles ou l’Abbaye de la Cambre pour aller se promener."

A Uccle, le service des Espaces verts a dressé une cartographie des parcs afin d’éviter une trop grande concentration dans les parcs les plus prisés. "En général, les gens se rendent dans les espaces verts qu’ils connaissent le mieux et pas spécialement celui qui est le plus proche de leur domicile", explique le bourgmestre d’Uccle Boris Dilliès (MR). "Nous avons donc réalisé une cartographie didactique que les Bruxellois peuvent retrouver sur le site de la commune. Il faut bien comprendre que nous sommes maintenant entrés dans une phase répressive et la police sera déployée dans tous les espaces verts."

Les contrôles de police vont également être renforcés du côté des communes de Woluwe-Saint-Pierre, Woluwe-Saint-Lambert, Saint-Josse, Anderlecht et Auderghem. "Nous allons également déployer des patrouilles de policiers à cheval ainsi que des drones équipés de haut-parleur afin de disperser les éventuels rassemblements", explique Fabrice Cumps (PS), bourgmestre d’Anderlecht.

Du côté de Bruxelles Environnement, aussi, on craint une ruée vers les parcs de la capitale. "Nous mobilisons l’ensemble de nos équipes de gardiens pour pouvoir veiller à ce que la fréquentation se fasse en respectant les mesures de distanciation sociale. La collaboration avec les services de police est excellente mais si on constate que certains parcs sont bondés, alors nous pourrions décider de réguler l’accès aux parcs, à l’instar de ce qui se fait dans les supermarchés", explique Renaud Tondeur, directeur des espaces verts à Bruxelles Environnement. "Il est en tout cas vraisemblable que nous prenions des mesures particulières pour deux de nos parcs dans lesquels nous avons constaté des affluences très importantes lors des beaux jours : le Parc Georges Henri et le parc Tenbosch à Ixelles."

"Si l’affluence est trop importante, nous ferons en sorte de limiter l'accès à une seule entrée, voire même, si cela ne suffit pas pour maintenir les règles de sécurité, de fermer l'espace durant une heure ou deux le temps que l'affluence se calme."

Afin de donner une vue claire sur les parcs qui sont ouverts ou non, Bruxelles Environnement a réactualisé son site internet Brussels Gardens.