Suite à des témoignages pour cas de violence et harcèlement à l'encontre de deux professeurs de l'ULB en sciences dentaires ainsi que la diffusion d'une enquête du Bureau des Etudiants de Médecine (BEM), le recteur de l'université bruxelloise Yvon Englert a pris la décision de suspendre les personnes concernées.

La RTBF annonce aujourd'hui sur son site que Thierry Charles, l'un des professeur qui a fait l'objet d'une procédure disciplinaire et entendu pour s'expliquer quant à ces accusations, nie en bloc.

"Si dire à un étudiant qu'il ne travaille pas bien, c'est une humiliation, si on ne peut plus critiquer un soin dentaire mal fait sur un patient", a-t-il expliqué à nos confrères de la chaîne publique. Thierry Charles, qui est à un an de la retraite, apparaît comme étant peu soucieux de ce qu'il adviendra de cette affaire et retient plutôt les commentaires élogieux à son encontre.