Actuellement, la place Van der Elst, où est située la maison communale d’Uccle, est un parking à ciel ouvert.

Une étude de faisabilité de la création d’un parking souterrain en dessous de la place Van der Elst ou près de la place Danco, en dessous du parking existant devant la salle Jacques Van Offelen, a été réalisée, à la demande d’Uccle, par l’agence régionale de stationnement.

Ainsi, l’on apprend que quatre scénarios ont été étudiés. Deux d’entre eux concernent donc la création d’un parking souterrain en dessous de la place Van der Elst où se situe la maison communale. L’étude, que nous avons pu consulter, indique toutefois que la place est située réglementairement en zone de parc, ce qui oblige à une modification du Plan régional d’affectation du sol. "Il faudra prendre ce facteur en compte lors de la décision de créer ou non un parking, sa localisation et de sa capacité", indique l’étude.

La suppression de 75 places de parking

Selon Marc Cools, chef de groupe de l’opposition Uccle en Avant, cette étude de faisabilité conduit à la suppression de places de parking, ceci du fait que les travaux sur la chaussée d’Alsemberg entre la rue Asselberghs et la rue de Stalle envisagent la suppression de 75 places de parking et que l’étude de faisabilité propose, dans certaines hypothèses, de supprimer en plus les places de parking existantes dans la partie haute de la rue Xavier De Bue, au square Goossens et au parvis Saint-Pierre. "Concrètement, trois des quatre scénarios ne compensent pas la perte de ces 75 places de stationnement prévue", explique Marc Cools. "Le centre d’Uccle va mourir si l’on supprime du stationnement !"

Le volet économique de l’étude considère que l’équilibre financier des quatre scénarios analysés pourra être trouvé après 30 ans, mais ceci à condition de retenir les différentes options précitées de suppression de parkings en voirie et également d’élargir les zones de stationnement payant, tout en portant de 18 h à 20 h ou 21 h la plage horaire de stationnement payant. Par ailleurs, une augmentation du prix de la carte riverain est également proposée.

Enfin, l’étude souligne qu’une mutualisation des parkings de certaines surfaces commerciales pourrait être réalisée en soirée et le dimanche, notamment sur le parking du Carrefour Decroly (150 places), du Delhaize Mozart et du Lidl (100 places pour ces deux établissements). Nous avons tenté de joindre le bourgmestre Boris Dilliès (MR) ainsi que l’échevin de la Mobilité Thibaud Wyngaard (Écolo) pour recueillir une réaction. En vain.