Le géant de la restauration rapide a envoyé un mail à plusieurs patrons de cafés bruxellois afin de leur proposer de louer leur façade pour faire la pub de leur nouveau burger. En se faisant, Quick voulait donner un coup de pouce aux tenanciers de l'Horeca, tous contraints à la fermeture. Mais son initiative a été mal accueillie par certains.

"Ils voulaient utiliser les vitrines de bars pour mettre en avant leur propre produit, alors que, eux ils peuvent faire du take away et livrer comme d'habitude", s'agace Marie, de l'association Wicked Pigeon qui soutient l’horeca et l’événementiel. Interrogée par 7sur7 , la jeune femme évoque une initiative "maladroite" et "cynique". "Je suis scandalisée. Comment ont-ils pu se dire que c'était une bonne idée?", se demande-t-elle.

De son côté, Quick explique au site avoir voulu bien faire. "Notre nouveau burger, le Patron, comporte une sauce à la bière belge. Nous avons trouvé amusant de faire le lien avec les bars et les cafés. On pensait les soutenir de cette façon, en dépensant une partie de notre budget marketing pour l'Horeca au lieu de faire une campagne traditionnelle sur les abribus." Quick proposait la somme de 300 à 500 euros si le café laissait son affiche durant un mois. 

Si l'enseigne précise avoir reçu de nombreux commentaires positifs, elle a finalement laissé tomber son action.