Mère de trois enfants et âgée de 36 ans, Mounia a été égorgée en pleine rue le 30 mai dernier, alors qu'elle promenait son dernier enfant. Rapidement, un suspect, Andy K., a été interpellé, et mis sous mandat d'arrêt. Cependant, nos confrères de RTL Info annoncent qu'il a été libéré ce mercredi. Une information confirmée par le parquet de Bruxelles dans la foulée: "Les premiers indices de culpabilité envers cette personne ne sont pas confirmés par l'enquête et il n'y a plus de raison de le considérer comme suspect".

Plusieurs éléments mettaient en effet en doute sa culpabilité dans le meurtre de Mounia. Par exemple, Andy K., qui est sans domicile fixe, n'avait aucune trace de sang sur lui lors de son arrestation, quelques heures après le décès de la victime. Son profil ne colle apparemment pas non plus à toutes les descriptions établies par les témoins de la scène. En outre, une analyse ADN a démontré que les traces de sang retrouvées sur des ciseaux en sa possession n'étaient pas celles de la victime.

Un autre homme a été inculpé par la police vendredi dernier, et entendu durant le week-end. "Il doit passer devant la chambre du conseil ce mercredi", a précisé le parquet.