Plus globalement, depuis la réouverture des commerces le 1er décembre, l'échevin bruxellois des Affaires économiques Fabian Maingain estime que "les chiffres sont en deçà de ceux de l'année passée avec la crise économique et sanitaire du Covid, l'absence des touristes et l'absence des Plaisirs d'hiver, mais ils sont meilleurs que ce l'on a pu craindre".

La police a fermé plusieurs accès à la rue Neuve les samedis après-midi. De telles mesures n'ont pas été nécessaires les dimanches. Seul l'accès principal de la place de la Monnaie a été fermé entre 15h00 et 17h00 environ, dimanche dernier. Des fermetures d'accès, à commencer par celui de la place de la Monnaie, ont également lieu en semaine, surtout les midis, en fin de journée et les mercredis après-midi.

"Il y a vraiment moins d'affluence les dimanches que les samedis", souligne Quentin Huet. "On invite donc les gens à venir les dimanches. On peut dire que c'est un geste citoyen". Ce sont surtout les petits commerces qui sont pénalisés par les fermetures d'accès, car ils doivent attendre que les foules vident les grandes enseignes pour espérer que de nouveaux chalands viennent chez eux.

Selon Fabian Maingain, le fait que des personnes fassent leur shopping à plusieurs le samedi, en contrevenant aux recommandations fédérales, contribue à faire atteindre plus rapidement la densité maximale et "environ 40% des gens qui entrent par la place de la Monnaie, qui viennent embourber cette première zone, se rendent en fait directement dans les magasins du City 2".