Beliris a lancé les études de faisabilité pour l'aménagment de trois pistes cyclables plates et larges intégrant le programme RER-Vélo. Elles seront reliées aux autres voies cyclables rapides régionales en vue d’assurer la continuité entre les réseaux. Le résultat de cette étude devrait être finalisé au début de l'année prochaine.

Lancée par Beliris, cette étude de faisabilité examine les itinéraires possibles. "En 2012, les premières lignes ont déjà été tracées par le bureau d'études Tridee. Cette étude avait alors révélé que la situation des cyclostrades sont idéalement situées le long des voies de chemins de fer et des canaux et dans les vallées. Ceci avait donné lieu à un plan avec 15 lignes prioritaires, les premières esquisses du RER-vélo. La nouvelle étude va transformer l’esquisse en un itinéraire concret et réalisable en analysant les différents scénarios en termes de budget, de défis techniques, de temps de parcours", explique Beliris.

Voici les trois tronçons à l'étude :

- Dilbeek-Bruxelles : le long de la ligne ferroviaire L50 entre le Parc Roi Baudouin à Jette et le boulevard Bockstael.

- Louvain-Bruxelles : le long de la ligne ferroviaire L36 entre la chaussée de Haecht à Haren et la gare de Schaerbeek

- Anderlecht-Bruxelles-Nord : le long de la ligne ferroviaire L28 entre la station de métro Jacques Brel et l'ancienne gare de Cureghem.

© BELIRIS