"C'est la mort dans l'âme que nous avons pris cette décision", assure le bourgmestre Emir Kir.

Le collège de Saint-Josse a pris la décision, ce mardi matin, de supprimer tous les événements publics sur son territoire du 20 avril au 30 juin.

"Nous avons analysé la situation sanitaire sur base d'informations qui nous sont parvenues par les autorités fédérales et on sait pertinemment bien que la crise va perdurer au delà du 19 avril", explique Emir Kir, bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode. "Plusieurs prestataires de services sont inquiets et les services communaux ne savent pas sur quel pied danser. Certains pensent que le déconfinement est proche mais, selon nous, il va encore durer un long moment."

C'est ainsi que tous les événements et toutes les activités avec public qui devaient se tenir entre le 20 avril et le 30 juin vont être reporté(e)s. "C'est la mort dans l'âme que nous avons pris cette mesure mais, au moins, nous envoyons un signal clair à nos services communaux", poursuit le bourgmestre de Saint-Josse.

Sont impactés : la huitième édition du Festival des arts de la rue qui devait se tenir les 6 et 7 juin, le Festival du parc d'attraction prévu le 1er juin, les trois braderies (celle du Méridien du 30 mai, celle de la chaussée de Louvain le 13 juin et celle de la rue de Brabant du 20 juin). "Par ailleurs, toutes les expositions sont annulées, tout comme les journées multisport dans les écoles", conclut Emir Kir.