60% des habitants ayant répondu à l'enquête considèrent que l'attractivité du noyau Helmet a diminué au cours des trois dernières années.

En novembre 2018, Pascale Gonda, qui est l’ancienne coordinatrice d’une fondation active dans le secteur de la transparence associative, a effectué une enquête auprès des acteurs du noyau commerçant Helmet. Cette enquête a été diffusée par email et via les réseaux sociaux aux Schaerbeekois. Un échantillon de 66 habitants, quatre commerçants et deux artisans a répondu. "Les principaux objectifs de cette enquête étaient de recueillir l’avis des parties prenantes sur l’attractivité commerciale du noyau Helmet, leurs espoirs pour un quartier idéal et leurs propositions co ncrètes pour at teindre cet objectif", explique Pascale Gonda sur le site Transition 1030.

Alors que la commune prévoit de nombreux projets de redynamisation de ce quartier, 60 % des habitants et des commerçants estiment que l’attractivité du noyau Helmet a diminué au cours des trois dernières années contre un tiers qui ne constate aucune évolution.

Concernant le type de commerces sur ce quartier schaerbeekois, près de 3 habitants sur 4 déclarent que la fermeture de magasins spécialisés a un impact négatif sur leur fréquentation du noyau commercial. Plus de la moitié déplore la diminution de la qualité de l’offre dans les commerces et 48 % pointent le manque de diversité.

Pour 40 % des répondants , la valorisation des commerces acteurs de changement et l’engagement sociétal des magasins ont un impact positif sur le quartier. Enfin, les habitants considèrent que ce sont les commerces de proximité établis depuis plus de dix ans à Helmet qui restent le principal attrait commercial du quartier.

Cette enquête révèle que le centre commercial Helmet manque finalement de magasins engagés qui proposent des produits locaux et de qualité. "Les commerçants et habitants attendent un soutien structurel aux jeunes entrepreneurs qui souhaitent s’engager et un urbanisme adapté." MdK