Le stade roi Baudouin pourra continuer à être utilisé pour les matches des Diables rouges, le Memorial Van Damme et quelques concerts, au moins jusqu'à l'an prochain.

Ainsi en a décidé, mercredi, le collège des bourgmestre et échevins de la Ville de Bruxelles. Selon la RTBF et Le Soir, qui citent l'échevin des Sports Benoît Hellings (Ecolo), il y aura des ajustements qui seront réalisés aux abords du stade pour répondre à certaines exigences sécuritaires et pour permettre, à moyen terme, l'aboutissement du projet Neo de réaménagement du plateau du Heysel.

Selon Le Soir, qui cite l'échevin des Sports, les emplacements de secours, les parkings pour le personnel, pour les VIP, pour la logistique et les organisateurs d'événements vont être déplacés. Tout comme les emplacements de secours et la plateforme principale "Media et TV".

Actuellement situés entre la tribune 1 et l'Avenue Houba de Strooper, ceux-ci devraient être déplacés - à terme - derrière la tribune 3, à la place du complexe de cinémas Kinepolis qui sera rasé, "conformément aux accords passés dans le cadre du projet Neo", précise l'échevin Ecolo.

Interrogé par Belga sur la nature précise de la décision du collège, mercredi, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) a quelque peu tempéré un certain enthousiasme dans l'annonce. Selon lui, il s'agit "juste d'une prolongation d'un an de la convention liant la Ville et l'Union Belge (ndlr: de football) pour l'occupation du stade, aux mêmes conditions que précédemment. Rien d'autre".

Ce dernier propos semble correspondre avec le point 22 de l'ordre du jour du prochain conseil communal portant sur une "Convention entre la Ville et l'Union Royale Belge des Sociétés de Football Association (U.R.B.S.F.A.) pour l'occupation du Stade Roi Baudouin et de ses annexes durant la période du 01/07/2019 au 30/06/2020".

L'accord de majorité socialiste-écologiste-DéFI de la Ville, conclu il y a quelques mois, prévoit en sa page 54 que "la Ville mettra immédiatement fin à l'aventure de l'Eurostadium; s'associera avec l'Etat Fédéral, les Communautés, la Région et les autres parties prenantes, dans leur recherche d'une solution d'accueil pour les Diables rouges à Bruxelles; et veillera à pérenniser l'accueil d'événements sportifs et culturels d'envergure nationale et internationale au Stade Roi Baudouin".

"Cela revient à décider de ne plus rien faire"

La décision du collège échevinal de la Ville de Bruxelles de prolonger l'autorisation d'utiliser le stade Roi Baudouin revient à celle de ne plus rien faire, a regretté mercredi soir l'ex-échevin de l'Urbanisme de la Ville, Geoffroy Coomans de Brachène (MR).

Passé dans l'opposition au conseil communal, Geoffroy Coomans de Brachène évoque quant à lui une situation surréaliste. L'élu libéral a notamment rappelé que l'option d'un nouveau stade sur le site du parking C avait été soutenue en 2013 au niveau régional par une majorité dont faisaient partie le PS, le cdH, mais aussi Ecolo.

Quant à Philippe Close, "après avoir milité pour un nouveau stade sur le parking C, ensuite pour une rénovation du stade Roi Baudouin in situ, il décide à présent de ne plus rien faire, sans vision, ni perspective pour ce temple du sport. Cela s'apparente à un enterrement de première classe pour le projet Neo, ce qui ne devrait pas déplaire aux nombreux riverains, sur le plateau du Heysel", a ajouté M. Coomans de Brachène.