Bruxelles La jeune start-up bruxelloise propose aux habitants l’installation entièrement gratuite de panneaux solaires, en échange de leurs certificats verts.

SunnyRoof est une jeune start-up bruxelloise lancée au début de cette année. Comme son nom l’indique, son but est d’encourager les Bruxellois à s’équiper de panneaux photovoltaïques en leur assurant 100 % du financement et de l’installation de ceux-ci. Pour ce faire, SunnyRoof revend les certificats verts de ses clients à des fournisseurs d’énergie. Un système qui permet à la start-up de se financer tout en promouvant une énergie plus verte dans la capitale. Explications.

Aujourd’hui, certains impératifs existent au niveau de la production d’énergie verte en Région bruxelloise. À l’horizon 2020, le gouvernement s’est donné comme objectif d’arriver à ce que 15 % de l’électricité produite à Bruxelles soit verte. Tout fournisseur d’énergie qui ne respecte pas ce prorata devra payer une amende de 100 euros par 1 000 kilowatt-heure d’électricité qui n’est pas verte. En soutien à cette production d’énergie verte, le gouvernement octroie des certificats verts (CV), subsides donnés pour récompenser les producteurs d’énergies renouvelables. Ils sont octroyés en fonction de la quantité d’énergie verte produite et détenus par le producteur d’électricité pour une durée de dix ans. Par ailleurs, ces certificats sont monnayables. "Les producteurs d’énergie vont donc aller collecter ces CV chez les particuliers qui ont, par exemple, des panneaux solaires et les donner au gouvernement. Ce qui leur permet d’éviter de payer l’amende", explique Karim Marrakchi, cofondateur de SunnyRoof.

Ce que propose cette start-up, c’est l’installation complète et le financement de panneaux solaires, dont elle sera propriétaire pendant les dix premières années. Pendant cette période, SunnyRoof se rémunérera dès lors des certificats verts, tandis que le client profitera de toute l’électricité produite par l’installation. Ainsi, le particulier peut bénéficier d’une énergie verte tout en économisant entre 5 000 et 10 000 euros, selon le taux d’énergie produite.

"Il n’y a pas de mise de fonds initiale pour le client, c’est le premier avantage. Ensuite, il n’y a pas non plus de risque lié au certificat vert. Il faut tout un suivi administratif compliqué", poursuit Karim Marrakchi.

Actuellement, SunnyRoof a installé des systèmes photovoltaïques sur plus de 15 maisons bruxelloises. "Dans un premier temps, on vise vraiment les maisons privées et les indépendants, qui ont tendance à consommer beaucoup."

© D.R.