Un bon de 50 euros sur votre repas (pour l'ensemble de la table) durant le mois de juin si vous êtes vaccinés. Voici ce que propose L'Osteria Romana, l'un des meilleurs restaurants italiens de la capitale. Sur sa page Facebook , le restaurant justifie son initiative ainsi : "L'Osteria Romana se lance un nouveau défi : pousser les belges à la vaccination. Le deal est le suivant : à compter du 9 juin, les clients ayant obtenu la première dose du vaccin à partir de ce 26 mai, pourront se présenter au restaurant et recevront un bon de 50 euros valable tout le mois de juin. La seule condition est qu’un seul bon pourra être utilisé par table et sera à dépenser qu’une seule fois."

"Jusqu'à présent, seulement 13,6% de la population belge a été vaccinée, ce qui signifie qu'environ 10 millions de personnes supplémentaires n'ont pas encore obtenu le vaccin afin d’atteindre l'objectif des 70%. Mais, il est primordial de se faire vacciner afin de reprendre une vie normale et d’en profiter pleinement. En proposant cette initiative, nous souhaitons convaincre les plus indécis à passer le cap et surtout apporter leur soutien à tout le secteur de l’Horeca qui est passé par une période très difficile."

Sur le réseau social, les réactions sont nombreuses et majoritairement virulentes :  "surréaliste, honteux, scandaleux" . "Vos méthodes me coupent par avance l'appétit. Votre resto : premier de la liste de ceux que je boycotterai. Il y a bien d'autres restos italiens dans le coin" , écrit un internaute. "Le vaccin n'est pas obligatoire, tâchez de vous en souvenirs. Par contre votre annonce est discriminatoire, vous faites votre non publicité, courage à vous, quand on fait certains choix, la facture risque d'être lourde, à voir les commentaires, on ne risque pas de se bousculer aux portillons chez vous" , embraye un autre. "Et bien moi qui suis cliente chez vous ,ce ne sera plus jamais .Quelle discrimination ,on va finir par se dire que l’on était mieux sans restaurant car la peur vous a fait perdre la raison", commente une troisième."

Certains, bien moins nombreux, soutiennent néanmoins le restaurant. "Soutien total à cette initiative. Les boss de l’osteria sont libres de faire un cadeau client pour retravailler normalement." Ou : "Enfin une initiative heureuse. Si je comprends bien tous les imbéciles qui critiquent ce geste citoyen sont contre la vaccination le seul moyen de lutter contre le Covid. Il suffit de voir les résultats. On y est au 500 cas aux soins intensifs et les restaurants que je suppose vous avez envie de re fréquenter vont enfin pouvoir rouvrir. A tous ces gens qui critiquent cette initiative de façon aussi ignoble je leur souhaite un passage aux soins intensifs histoire de leur remettre les neurones en place. Ils auront peut-être une autre vision de la situation. Vaccination à tout prix. Et j’espère que les plus intelligents d’entre nous auront à cœur de soutenir cette action citoyenne et de redonner courage aux restaurateurs qui ont tant souffert durant l’année écoulée. Bonne chance à eux".

Interrogé par nos confrères de Sudpresse, le chef Filippo La Vecchia explique qu'il "n’était pas possible pour nous de donner ce bon à toutes les personnes qui sont vaccinées. Nous sommes un petit restaurant. Cela n’a pas été évident pour nous pendant les 15 derniers mois. On fait donc un effort supplémentaire en proposant cette réduction de 50 euros sur l’addition mais cela n’est pas possible de proposer à tout le monde. Nous ciblons ceux qui hésitent."

"Il est vrai que ce n’est pas notre rôle de restaurateur de promouvoir la vaccination. Mais chaque citoyen doit essayer de faire quelque chose pour sortir de cette crise sanitaire. Il faut être solidaire. C’est comme si vous voyez un papier par terre en rue. Ce n’est pas mon rôle de le ramasser. Mais pourtant, cela m’arrive de le faire et cela ne me coûte rien. Nous avons été très forts touchés par la crise. Pour nous, la vaccination est le seul moyen de s’en sortir. Je ne vois pas d’autres solutions. Il est donc important d’inciter les gens à se faire vacciner. Nous essayons également d’être actifs au niveau sociétal. Nous avons choisi un camp et nous nous attendons à ce que cela ne plaise pas à tout le monde."