La tentative d'enlèvement dont aurait été victime une jeune fille de 14 ans à Willebroek a été inventée, affirme vendredi la section malinoise du parquet d'Anvers. 

La jeune fille aurait pris peur alors qu'elle rentrait trop tardivement chez elle. Elle risque des sanctions. Le jeune fille avait affirmé qu'elle avait été poursuivie le 5 septembre dernier par un homme circulant dans une camionnette, et qu'elle avait réussi à échapper à une tentative d'enlèvement. Une enquête judiciaire avait été ouverte et plusieurs mesures de prévention avaient été prises dans la région, dont des patrouilles de police supplémentaires à proximité des écoles. Un appel à témoins avait même été lancé avec diffusion d'un portrait robot.

Toute cette histoire a été inventée de tout pièce, affirme vendredi le parquet. "De plus en plus d'éléments dans l'enquête accréditaient cette thèse. Finalement, la jeune fille a avoué ce matin avoir inventé cette histoire d'enlèvement. Elle aurait été prise de panique alors qu'elle était rentrée chez elle en retard. Pour se justifier, elle aurait imaginé cette histoire."

La jeune fille risque des sanctions. "Un faux témoignage est punissable. Elle a été mise à la disposition du parquet de la jeunesse, qui prend les faits très au sérieux et assurera le suivi approprié", conclut le parquet.