Bruxelles En 240 pages, "Canal, vous avez dit canal ?!" propose un état des lieux de 2 509 ha.

Heureux nouveau gouvernement régional ! Lui qui a identifié les 14 kilomètres de la voie d’eau comme l’un de ses dix quartiers en développement prioritaires peut se reposer sur un tout frais état des lieux de ces berges.

Fruit d’un travail de fourmi, entre autres cosignées par Jean Puissant (spécialiste de l’histoire sociale), Stéphane Demeter (premier attaché aux Monuments et sites), Guido Vanderhulst (fondateur de la Fonderie), les 240 pages de l’Agence de développement territorial compilent toutes les données y relatives possibles. Sans s’arrêter à cette seule photographie ! "Elles jettent aussi les bases d’une veille systématique et permanente de cette portion spécifique de la Région, en collaboration avec les autres producteurs de statistiques", définit Dirk Van de Putte, directeur adjoint de l’ADT.

En 12 chapitres (histoire, démographie, loisirs, identité, mobilité, etc.), la prégnante question "Canal, vous avez dit canal ?!" se paie un lot, souvent inédit, de réponses.

130 000 emplois perdus en 40 ans

Peut-être les Bruxellois glisseront-ils relativement vite - mais à tort - sur le creusement du canal de Willebroeck au XVIe, pour s’étendre sur les phases d’industrialisation, puis de désindustrialisation du site. Fin XXe, en à peine 40 années, les 160 000 emplois industriels y ont littéralement fondu comme neige au soleil. Pour n’être plus qu’un maigre 30 000, à l’orée du XXIe siècle.

Gageons que çà et là , au gré des multiples cartes de cet atlas, le lecteur se focalisera davantage sur la jeunesse (en particulier les 3-6 ans et les adolescents) des populations de ces deux longues rives. Et ces statistiques de mettre en lumière l’attrait des flux migratoires pour cette contrée... Un chiffre ? En 2010, le territoire du canal comptait quelque 25 % des Bruxellois(es) en âge de fréquenter des crèches. Calcul fait, 1 900 (!) de ces places-là manquaient.

Au terme de ce scientifique instantané que constitue "Canal, vous avez dit canal ?!" (qui se télécharge sur www.adt-ato.irisnet.be) le lecteur prendra conscience de la valeur de ce patrimoine. Comme du boulot de Titan que les autorités se promettent d’y accomplir.