D'après Boris Dilliès (MR), rien n'aurait été volé.

Mauvaise surprise pour le bourgmestre d'Uccle, Boris Dilliès (MR), ce lundi matin. En arrivant au bureau, il s'est rendu compte que celui-ci avait été fouillé: tiroirs et armoires ouvertes, dossiers éparpillés sur le sol, son bureau était sens dessus dessous, rapportent ce matin nos confrères de La Capitale.

Dans un premier temps, l'élu a forcément pensé à un cambriolage. Mais en y regardant de plus près, il semblerait que rien ne manquerait à l'appel. “À part mon costume pour célébrer les mariages, il n’y a vraiment aucun objet de valeur dans ce bureau. Au niveau des documents, les seules informations sensibles sont celles relatives au terrorisme mais elles sont systématiquement détruites. À part l’exemplaire du dernier budget, il n’y a rien à trouver ici. Même le coffre-fort qui sert de rangement est toujours ouvert“, a commenté le bourgmestre dans Sudpresse.

Son bureau est le seul a avoir été visité, ce qui le fait pensé qu'il était visé en particulier. "C’est surprenant de prendre un tel risque pour ne rien voler finalement", s'est-il étonné. 

Aucune information concernant les auteurs ou les motivations des auteurs n'a encore été trouvée. Mais le bourmgestre a fait savoir qu'il avait porté plainte contre X.