La politique vélo dans la capitale se développe, mais reste encore trop isolée…

Le gouvernement bruxellois souhaite mettre le vélo au cœur de la politique de mobilité régionale. Bruxelles Mobilité organise ainsi plusieurs fois par an un "Bypad Forum", plateforme unique de rencontre et d’échanges entre les 19 communes, destinée à entretenir le dynamisme des politiques vélo.

En parallèle, Bruxelles Mobilité propose aux communes un coaching, en collaboration avec le bureau Tridée et l’ASBL Pro Velo. Il consiste à sélectionner parmi les mesures du plan vélo communal les objectifs principaux et prioritaires pour le vélo sur le court-terme. Un projet pilote a été mené en 2019 avec 5 communes : Anderlecht, Bruxelles-Ville, Koekelberg, Saint-Gilles et Woluwe-St-Pierre. En 2020, 5 autres communes pourront bénéficier de cet accompagnement.

À Anderlecht, la priorité est mise sur les infrastructures et la sécurité routière : "Pour faciliter et rendre plus agréable l’usage du vélo, la commune travaillera au respect des vitesses par les automobilistes (via une meilleure visibilité des zones 30 notamment), à l’amélioration du balisage de ses itinéraires cyclables, à l’aménagement de rues cyclables (dans des rues qui sont déjà fortement empruntées par les cyclistes), et à l’augmentation du stationnement vélo, qu’il soit sécurisé ou non, dans l’espace public", confirme l’échevine Susanne Müller-Hübsch (Ecolo). La commune souhaite aussi encourager les habitants à se mettre au 2-roues via différents projets (repair café dans les écoles, excursion de bienvenue pour les nouveaux habitants…).

A Koekelberg, la commune engage une réflexion sur les pistes cyclables séparées sur les grands axes en collaboration avec Bruxelles Mobilité, développe les parkings vélo de quartier et l’offre en arceaux vélo. La commune table également sur la mise en place du Brevet du Cycliste dans les écoles qui ne sont pas encore engagées dans le processus.

À Saint-Gilles, divers projets d’aménagement sont sur la table détaille l’échevine Catherine Morenville (Ecolo). "La commune s’apprête à aménager son premier itinéraire cyclable communal avec la création de 5 rues cyclables d’ici la fin 2019 et une dizaine d’autres l’année suivante. Par ailleurs, la vélotheek, qui permet le prêt de vélos aux écoles de la commune, va être étoffée, de même que l’offre de formations pour apprendre aux élèves à rouler dans le trafic. Nous poursuivons également la recherche de lieux pour créer des parkings vélos de quartier sécurisés. Enfin, l’acquisition de vélos cargos électriques vient peu à peu compléter la flotte de véhicules communaux en remplacement de voitures."

Woluwe Saint-Pierre souhaite mieux sécuriser le réseau ICR en collaboration avec Bruxelles Mobilité. Une priorité est également de proposer plus de stationnement vélo dans les écoles et aux arrêts de métro importants.

A Bruxelles-Ville, on table sur le développement du 30km/h pour pacifier les quartiers, sur l’aménagement de pistes cyclables sécurisées, l’installation massive d’arceaux vélos et box vélo. La commune souhaite également renforcer la présence policière pour améliorer la sécurité routière et promouvoir l’usage du vélo dans le cadre d’événements.