De nouvelles trottinettes électriques estampillées Hive, au nombre de 800, sont désormais disponibles à Bruxelles, indique l'entreprise jeudi par communiqué. 

Après Lime, Dott, Troty, Tier ou encore Flash, c'est au tour de Hive de faire son entrée dans la capitale, alors que Bruxelles Mobilité et les communes de la Région bruxelloise annonçaient début juin que ces véhicules en libre-service ne pourraient bientôt plus être stationnés n'importe où sur les trottoirs.

La prochaine arrivée sur le marché sera celle de la plateforme Poppy, qui a déjà repris les activités de voitures partagées de Zipcar. Cette société lancera, durant la première quinzaine de juillet, une centaine de scooters et 200 trotinettes dans les rues de la capitale.

"Malgré les avantages majeurs de ce moyen de déplacement, il subsiste des problèmes d'ordre public lorsque les trottinettes ne sont pas utilisées de manière durable. Hive entend éviter cela autant que possible en collaborant avec les autorités locales et nationales. Une équipe dédiée veillera à une utilisation durable des trottinettes: les scooters tombés ou mal stationnés seront redressés ou déplacés dès que possible", assure l'entreprise née d'un partenariat entre BMW et Daimler en 2018.

Déjà présente à Vienne, Lisbonne, Paris, Athènes, Varsovie et Wroclaw, Hive souligne que les trottinettes sont rechargées, la nuit, avec de l'énergie provenant de sources renouvelables. "La priorité de Hive est l'amélioration durable, ludique et écologique de la mobilité urbaine."

La flotte de 800 véhicules deux-roues devrait par ailleurs être étendue ultérieurement, affirme l'entreprise, qui revendique une quarantaine de collaborateurs à Bruxelles.

Aujourd'hui, plus de 4.000 trottinettes électriques circulent déjà dans les rues de la Région-capitale, a précisé à l'agence Belga le porte-parole du ministre de la Mobilité Pascal Smet. La prolifération des nouveaux moyens de déplacement ne devrait a priori pas subir de limitation, selon Bruxelles-Mobilité.