Selon les informations de nos confrères de la DH, un homosexuel de 43 ans a été trouvé mort, mercredi, dans son appartement où il vivait seul, avenue Louise, à Bruxelles.

Au parquet de Bruxelles, l’information est confirmée par son porte-parole, le substitut Denis Goeman, qui précise: "Le décès est suspect, l’affaire est à l’instruction du chef de meurtre. Le parquet est descendu sur place en compagnie du juge en charge. L’autopsie sera ou a été pratiquée. Je ne peux en dire davantage pour l’instant sans l’accord du magistrat instructeur".

Des circonstances qui ne sont pas sans rappeler l’agression violente au couteau dont un avocat a été victime lundi matin, à son domicile, à Laeken.

Cet avocat, que nous avons dès lors contacté, était déjà au courant : "J’ai effectivement été informé que trois agressions dont la mienne ont eu lieu en peu de jours en région bruxelloise. Et que si j’en ai réchappé, une des deux autres victimes n’a pas eu ma chance et est morte".

La victime décédée serait donc cet habitant de l’avenue Louise trouvé mort mercredi dans son appartement. K. avait travaillé jusque l’an passé dans un hôtel international bruxellois, où il avait démissionné en 2015 pour convenance personnelle.

Visiblement, l’information circule. Un ami, contacté par la DH dans le milieu gay de la capitale, avait lui aussi appris que "deux hommes ont également été agressés outre mon ami K. qui a perdu la vie, […] Les trois faits ont eu lieu dans la même semaine et j’insiste : en moins de huit jours".

Ce qui semble donc recouper les informations obtenues auprès de l’avocat agressé à Laeken par un homme rencontré dans un établissement, et qu’il avait ramené chez lui en fin de nuit.

L’avocat de 34 ans : "Il faut mettre la communauté en garde. Il semble y avoir un réel danger depuis quelques jours dans la communauté gay bruxelloise. Il y a un devoir d’information".

Pour autant, le parquet de Bruxelles, contacté hier en milieu d’après midi, ne pouvait confirmer l’existence de liens établis entre les deux ou trois agressions. Le substitut Denis Goeman : "Il y a bien une personne décédée. Le lien n’est pas établi à l’heure actuelle".

Le parquet ne pouvait communiquer non plus la cause du décès de la victime de l’avenue Louise. Quant à l’avocat attaqué en son domicile à Laeken, il avait reçu au moins deux coups de couteau à l’arrière du crâne. Ses jours ne sont plus en danger.

Pour ses amis, K. était quelqu’un "toujours partant pour faire la fête, toujours de bonne humeur, proche de sa sœur dont il parlait souvent, très droit, fidèle en amitié."

Et l’on ajoute : "Le week-end dernier, il a raconté qu’il avait ramené un mec après une soirée et ça s’était mal passé. Le mec a voulu voler un ordinateur et K. a dû le f. dehors. Mon ami K. sortait souvent dans le quartier gay du centre de Bruxelles."