Bruxelles Les travaux préparatoires débuteront en automne.

Il devait voir le jour fin 2015, il a finalement été repoussé puis mis au placard. Aujourd’hui, il est à nouveau à l’ordre du jour, annonce l’Agence flamande des routes et de la circulation : le premier pont pour cyclistes va voir le jour à Zaventem, au-dessus du Ring de Bruxelles. Un permis de construire serait ainsi acquis et des offres déjà sur la table. "L’entrepreneur sera annoncé en septembre. Nous avons imposé une date de mise en œuvre de 400 jours civils. Ça devient donc un chantier assez intensif", précise Marijn Struyf, de l’Agence flamande à nos confrères de Het Laatste Nieuws.

Qui dit lourd chantier dit perturbations : un décalage sera créé sur le Ring et la vitesse sera réduite lors du placement des piliers. "Une voie sera temporairement détruite sur le boulevard de la Woluwe. Cette situation va changer régulièrement car nous devons installer cinq piliers. Nous devrons également installer les éléments de tablier de pont préfabriqués. Nous devrons pour cela complètement fermer le Ring la nuit et le week-end."

Pour Tom Dehaene, ancien député du Brabant flamand à la Mobilité, ce chantier est toutefois nécessaire : "De cette manière, de nombreux piétons disposeront d’une alternative supplémentaire durant les travaux. Ce pont pour cyclistes au-dessus du Ring éliminera un important chaînon manquant pour la HST-route entre Louvain et Bruxelles."

De nouvelles pistes cyclables seront en outre aménagées autour du pont, notamment entre la rue de la Fabrique et le nouveau pont, indique Tom Dehaene. "C’est un travail complexe car la piste cyclable se trouve le long de la voie ferrée." Une autre piste sera aménagée à Diegem, jusqu’à la gare de Machelen. "Ce projet nécessite que plus de personnes prennent leur vélo entre Louvain et Bruxelles."

Au total, le pont mesurera 168 mètres de long et son toit sera large de 5,5 mètres. Le pont sera parallèle au pont du chemin de fer, situé au-dessus du Ring. Un mur antibruit sera également aménagé pour réduire au maximum les désagréments provoqués par le bruit des trains.