La manifestation avait été autorisée par la commune, selon l'asbl Mauto Défense, à l'initiative de l'action

"De nombreuses études démontrent qu'imposer des vitesses maximales très basses est néfaste pour l'environnement et augmente sensiblement la consommation", a déclaré Lucien Beckers, de l'asbl Mauto Défense qui défend les droits des automobilistes et des motards.

"Quant à l'amélioration de la sécurité routière, elle est certes souhaitable, mais diminuer sans cesse les vitesses autorisées déresponsabilise et infantilise les bons conducteurs, qui représentent la grande majorité des automobilistes et des motards», a-t-il ajouté.

Depuis le 1er janvier 2021, la Région de Bruxelles-Capitale a généralisé la limite de vitesse à 30 km/h sur tout son territoire, à quelques exceptions près.