Bruxelles

Plus de vingt associations viennent de se regrouper autour d’une plateforme, Platform Pentagone. Cette dernière a lancé une pétition qui en une journée a déjà récolté plus de 500 signatures. Cette plateforme qui regroupe autour d’une charte des associations mais aussi des comités de riverains ou de commerçants du centre-ville demande aux autorités bruxelloises de revoir fondamentalement son projet de piétonnier sur les boulevards centraux, qui sera mis en œuvre à partir du 29 juin prochain.

Pour la nouvelle plateforme, le piétonnier à pour but "de transformer cette zone en un énorme centre commercial à ciel ouvert destiné au tourisme de masse et à l’événementiel, public ou privé (Plaisirs d’hiver, concert de Lady Gaga, etc.), source de nombreuses nuisances pour les habitants. Ils font l’impasse sur l’augmentation des loyers, sur l’augmentation de la circulation dans les quartiers situés entre mini-ring et petite ceinture et sur la dégradation de l’offre de transport en commun".

La plateforme regroupe des associations comme l’ARAU, le BRAL, le Gacq, IEB ou Pic Nic the Street. Plus de 3 400 personnes ont ainsi répondu présent sur Facebook à l’invitation de cette dernière association pour se rendre dimanche place de la Bourse.

Via le slogan "OUI mais NON", les participants indiqueront qu’ils soutiennent la mise en place d’un piétonnier "intelligent". Ils disent "oui" au piétonnier mais "non" au mini-ring ou aux parkings supplémentaires.

Comme à l’habitude, les organisateurs n’ont pas sollicité l’autorisation de la Ville pour la tenue de cet événement. "Nous estimons qu’en tant que citoyens, nous avons le droit d’occuper l’espace public, monopolisé la plupart du temps par le trafic motorisé", explique Joost Vandenbroele, un des initiateurs du projet. Le "Pic Nic" commencera à midi.

Pas d’objection de la Ville

Le bourgmestre Yvan Mayeur a entre-temps fait savoir qu’il ne voyait aucun problème à l’organisation du "Pic Nic" et essaiera, comme l’an dernier, d’y passer. "La zone piétonnière a été décidée afin de remettre le citoyen au centre de la ville. C’est aussi notre ambition de laisser les gens se réapproprier l’espace public", a-t-il indiqué. Le maïeur a profité de l’occasion pour lancer à tous l’invitation aux festivités prévues le 28 juin pour l’inauguration de la zone piétonne. Le programme précis de cet événement qui prendra un caractère familial sera dévoilé dans les prochains jours.