Comme d'autres candidats aux élections du 26 mai prochain, Pascal Smet (SP.A) s'est rendu sur le terrain pour distribuer des flyers résumant son programme.

Une venue qui a été mal accueillie par Paul Wittamer, le propriétaire de l'enseigne éponyme sur la place du Grand Sablon. "C'est de la provocation de proposer un plan qu'il sait que nous ne voulons pas", a-t-il déclaré à Sudpresse.

Toujours selon le pâtissier, qui voit d'un mauvais œil le projet de Pascal Smet de rendre la place piétonnière de peur de perdre des clients, il aurait chassé le ministre de son établissement.

Du côté du porte-parole de Pascal Smet, on nous dit que le ministre ne s'était même pas arrêté à la terrasse, faute de monde et qu'en plus, les clients étaient surtout des touristes. Selon le cabinet, il s'agirait tout simplement d'un mensonge.

Un autre témoin, qui était à la terrasse du pâtissier, nous dit pourtant avoir été interpellé plusieurs minutes par Pascal Smet lui-même. Il confirmerait donc la version de Wittamer.