La section Défi de Woluwe-Saint-Lambert a fait adopter ce lundi soir au conseil communal la première motion au sein d'une commune bruxelloise qui condamne le projet de la Région flamande, soutenu par la ministre bruxelloise de la mobilité, Elke Van den Brandt (Groen), visant à créer un goulet d'étranglement pour les automobilistes sur l'avenue de Tervueren au niveau du carrefour des Quatre Bras. 
 
Outre l'absence de concertation avec les communes bruxelloises concernées ainsi que les acteurs locaux essentiels comme les cliniques Saint-Luc, Défi Woluwe-Saint-Lambert considère qu'un tel projet présenterait un risque sérieux de report de la circulation dans les quartiers résidentiels. 
Selon la section locale, le projet imaginé par la Région flamande, visant à créer une "autoroute cyclable" à la place de 2 des 4 bandes de circulation actuelles, n'est pas une option, dès l'instant où une piste cyclable bidirectionnelle en site propre et donc sécurisée, existe déjà et peut être rénovée et élargie aux dimensions réglementaires. 
"Nous invitons la ministre bruxelloise de la mobilité et les autorités flamandes à cesser d'opposer cyclistes et automobilistes et donc à revoir ce projet en concertation avec les communes et les acteurs locaux", conclut la section locale dans un communiqué.