Bruxelles La commune a approuvé le permis modificatif suite à l’effondrement partiel de l’immeuble le 9 octobre dernier.

Depuis plusieurs mois, le bâtiment du Chien Vert, situé au numéro 300 de l'avenue de Tervueren, semblait être à l'abandon. Le building en travaux ressemblait à un chancre depuis le 9 octobre dernier quand une partie du lieu s'est effondrée.

La situation actuelle, mal vécue par certains habitants, vient d'évoluer au niveau communal. Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Benoit Cerexhe (CDH), l'échevin de l'Urbanisme, Christophe De Beukelaer et le Collège de Woluwe-Saint-Pierre ont approuvé le permis modificatif indispensable pour la suite du chantier. Concrètement, le projet ne change pas mais le permis prend en compte la démolition partielle qui a suivi le problème de stabilité et la reconstruction des éléments détruits. "J'ai signé le permis. Une réunion avec les riverains et les propriétaires du site a eu lieu au début de la semaine dernière", explique l'échevin de l'Urbanisme alors que les documents seront envoyés dans la semaine.

L’expertise judiciaire bloquait également le chantier. Cette dernière a été terminée en fin de semaine dernière après des analyses sur les causes de l'incident et non sur la sécurité du bâtiment. Il s'agirait d'un problème dans le matériel des étançons. "Tous les feux sont donc au vert pour la reprise du chantier dans les prochains jours. Il est grand temps que le chantier puisse enfin aller de l’avant", raconte Christophe De Beukelaer.

Les premiers travaux concerneront le nettoyage des façades. Ils devraient démarrer dans une dizaine de jours. Les travaux devraient prendre fin définitivement en décembre 2020. Le plan a été présenté par l'entrepreneur et les porteurs de projets à la commune, mais aussi aux riverains. Les autorités communales avaient décidé de ne pas délivrer le permis tant qu'une information n'avait pas eu lieu à propos du calendrier notamment. Elle s'est tenue mardi dernier.

"C’est une bonne nouvelle. Les riverains ont subi assez longtemps les désagréments de cet immeuble qui a été laissé à l’abandon quelques années. Cap sur le résultat maintenant. Si cela paraît long, cela ne représente que quelques mois de retard par rapport au délai initialement prévu", relate l'échevin de l'Urbanisme alors qu'en novembre dernier les délais initiaux avaient été annoncés par John John Goossens, représentant de Dare 2 Build et maître d’ouvrage pour le bâtiment du Chien Vert.

Pour rappel, les pompiers de Bruxelles avaient été alertés le 9 octobre dernier vers 14h pour une menace d'effondrement du chantier faisant le coin de l’avenue J. de Trooz et de l’avenue de Tervueren. L'ensemble des ouvriers avait été évacué et la rue avait été coupée à toute circulation. La partie centrale de l’immeuble avait été détruite afin de sécuriser la zone vers 20 h.